Wall Street termina en desorden tras los anuncios de la Fed – 01/05/2024 a las 22:19

Wall Street termina en desorden tras los anuncios de la Fed – 01/05/2024 a las 22:19
Wall Street termina en desorden tras los anuncios de la Fed – 01/05/2024 a las 22:19
-
La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi après que la Réserve fédérale américaine (Fed) a laissé ses taux d'intérêt inchangés, comme attendu, tout en exprimant sa prudence à l'égard du repli de l'inflation, même si elle a indiqué qu'elle ne devrait pas procéder à une hausse de taux.          L'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 0,23%, ou 87,37 points, à 37.903,29 points.      Le S&P-500  .SPX , plus large, a perdu 17,30 points, soit 0,34%, à 5.018,39 points.     Le Nasdaq Composite  .IXIC  a reculé de son côté de 52,34 points (0,33%) à 15.605,48 points.          A l'issue de sa réunion de politique monétaire de deux jours, la banque centrale américaine a décidé à l'unanimité de maintenir l'objectif des 'fed funds' à 5,25%-5,50%.     Dans le communiqué accompagnant sa décision, la Fed n'a pas donné de calendrier pour une potentielle baisse des taux, alors que des responsables de l'institution ont exprimé leurs préoccupations à propos de la persistance de l'inflation.     "Ils ont laissé les taux inchangés et mentionné un manque de progrès sur l'inflation. Ce n'est pas une surprise", a commenté Peter Cardillo, économiste en chef de Spartan Capital Securities, à New York.     Le président de la Fed, Jerome Powell, a rappelé que la Fed était déterminée à ramener l'inflation à l'objectif de 2%. Il a cependant noté des progrès et écarté la possibilité d'une nouvelle hausse des taux.     "Powell a admis que l'inflation est toujours un problème mais est resté optimiste sur une amélioration lors des trimestres à venir", a déclaré Ryan Detrick, stratégiste en chef de Carson Group, à Omaha. "Ce qui a alimenté la hausse du jour, c'est le fait qu'il dise qu'un changement (des taux) ne sera pas une hausse", a-t-il ajouté.     Le patron de la Fed a aussi souligné que les marchés du travail américains se normalisaient, citant les dernières données publiées dans la journée.     En parallèle à la réunion de la Fed, se poursuivait la saison des résultats, entrée dans sa seconde moitié, 310 des entreprises du S&P-500 ayant communiqué leur chiffre d'affaires trimestriel.      Parmi elles, 77% ont battu les attentes, selon des données LSEG. Les analystes anticipent désormais une hausse des résultats des entreprises du S&P-500 de 6,6% sur un an, contre 5,1% attendu début avril.     Advanced Micro Devices  AMD.O  a fini la séance dans le rouge après avoir annoncé une prévision décevante pour les ventes de ses puces alimentant l'intelligence artificielle (IA). Super Micro Computer  SMCI.O  a chuté de 14% à la suite de la publication de résultats trimestriels inférieurs aux attentes.     Amazon  AMZN.O  a pris 2,2% dans le sillage de résultats au premier trimestre supérieurs au consensus, grâce notamment à sa division d'informatique dématérialisée ("cloud") qui a profité de l'engouement autour de l'IA.     Johnson & Johnson  JNJ.N  a progressé de 4,6%, ayant annoncé une avancée sur un accord à l'amiable de 6,48 milliards de dollars pour régler des litiges à propos de son talc.     CVS Health  CVS.N  a plongé de 16,8% après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel décevant et revu à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires annuel.        (Rédigé par Jean Terzian)     

-

PREV Ford retira del mercado 242.669 Mavericks por luces defectuosas | Noticias automotrices
NEXT Lanza la primera agencia inmobiliaria católica